Posté le Vendredi 27 avril 2007

La force des éléments

Les photos de cette page ont été prises au mois d’août 2003 en Islande.
Cette île est le règne de l’eau, du feu et de la glace et des déserts de pierres.
Cette nature hostile est un défi pour l’homme.
A tout moment la terre peut trembler, les volcans jaillir et les rivières déborder.
J’ai ressenti en parcourant cette île la dominance des éléments naturels qui rend la vie difficile voir impossible.
Cela m’a fait réfléchir sur la notion chinoise 
des 5 éléments.
Le concept d’engendrement et de destruction est à son summum en Islande.
L’équilibre entre les éléments est toujours à la limite de la rupture.

On peut faire un parallèle avec la pratique du Qi Gong et de l’art martial.

Si l’élément Feu (contraction, violence, nervosité) domine notre corps, on va vers la destruction (fatigue, douleur, rupture, courbature). 

L’élément eau (décontraction et fluidité) sera la base du mouvement. La force de l’eau vient se son accumulation et de sa densité.
L’eau calme est une relaxation, l’eau déferlant est une puissance.

L’élément terre est le support de la vie.
Pour un enracinement vivant il faut de l’eau sinon on va vers la sécheresse.

L’élément bois est engendré par  l’eau et 
 la terre , la pratique doit s’enraciner avec fluidité.

L’élément métal vient de la terre, il domine le bois s’ il existe 
(pas de forêt en Islande)

Il y a engendrement et destruction si tous les éléments coexiste si un élément domine, il y aura dérèglement du cycle naturel.

L’univers apparaît comme une circulation sans fin des cinq éléments en perpétuelle mutation.

L’Islande a des éléments dominants : la vie y est extrême.

Cela donne a réfléchir du point de vue du microcosme humain.
Notre corps « petit univers » doit équilibrer les cinq éléments pour pouvoir vivre en parfaite harmonie 
La recherche et la pratique corporel doivent aller dans le sens d’un perpétuel rééquilibrage interne.

 dans Non classé 
La force des éléments

Les photos de cette page ont été prises au mois d’août 2003 en Islande.
Cette île est le règne de l’eau, du feu et de la glace et des déserts de pierres.
Cette nature hostile est un défi pour l’homme.
A tout moment la terre peut trembler, les volcans jaillir et les rivières déborder.
J’ai ressenti en parcourant cette île la dominance des éléments naturels qui rend la vie difficile voir impossible.
Cela m’a fait réfléchir sur la notion chinoise 
des 5 éléments.
Le concept d’engendrement et de destruction est à son summum en Islande.
L’équilibre entre les éléments est toujours à la limite de la rupture.

On peut faire un parallèle avec la pratique du Qi Gong et de l’art martial.

Si l’élément Feu (contraction, violence, nervosité) domine notre corps, on va vers la destruction (fatigue, douleur, rupture, courbature). 

L’élément eau (décontraction et fluidité) sera la base du mouvement. La force de l’eau vient se son accumulation et de sa densité.
L’eau calme est une relaxation, l’eau déferlant est une puissance.

L’élément terre est le support de la vie.
Pour un enracinement vivant il faut de l’eau sinon on va vers la sécheresse.

L’élément bois est engendré par  l’eau et 
 la terre , la pratique doit s’enraciner avec fluidité.

L’élément métal vient de la terre, il domine le bois s’ il existe 
(pas de forêt en Islande)

Il y a engendrement et destruction si tous les éléments coexiste si un élément domine, il y aura dérèglement du cycle naturel.

L’univers apparaît comme une circulation sans fin des cinq éléments en perpétuelle mutation.

L’Islande a des éléments dominants : la vie y est extrême.

Cela donne a réfléchir du point de vue du microcosme humain.
Notre corps « petit univers » doit équilibrer les cinq éléments pour pouvoir vivre en parfaite harmonie 
La recherche et la pratique corporel doivent aller dans le sens d’un perpétuel rééquilibrage interne.


La force des éléments

Les photos de cette page ont été prises au mois d’août 2003 en Islande.
Cette île est le règne de l’eau, du feu et de la glace et dcapter es déserts de pierres.
Cette nature hostile est un défi pour l’homme.
A tout moment la terre peut trembler, les volcans jaillir et les rivières déborder.
J’ai ressenti en parcourant cette île la dominance des éléments naturels qui rend la vie difficile voir impossible.
Cela m’a fait réfléchir sur la notion chinoise 
des 5 éléments.
Le concept d’engendrement et de destruction est à son summum en Islande.
L’équilibre entre les éléments est toujours à la limite de la rupture.

On peut faire un parallèle avec la pratique du Qi Gong et de l’art martial.

Si l’élément Feu (contraction, violence, nervosité) domine notre corps, on va vers la destruction (fatigue, douleur, rupture, courbature). 

L’élément eau (décontraction et fluidité) sera la base du mouvement. La force de l’eau vient se son accumulation et de sa densité.
L’eau calme est une relaxation, l’eau déferlant est une puissance.

L’élément terre est le support de la vie.
Pour un enracinement vivant il faut de l’eau sinon on va vers la sécheresse.

L’élément bois est engendré par  l’eau et 
 la terre , la pratique doit s’enraciner avec fluidité.

L’élément métal vient de la terre, il domine le bois s’ il existe 
(pas de forêt en Islande)

Il y a engendrement et destruction si tous les éléments coexiste si un élément domine, il y aura dérèglement du cycle naturel.

L’univers apparaît comme une circulation sans fin des cinq éléments en perpétuelle mutation.

L’Islande a des éléments dominants : la vie y est extrême.

Cela donne a réfléchir du point de vue du microcosme humain.
Notre corps « petit univers » doit équilibrer les cinq éléments pour pouvoir vivre en parfaite harmonie 
La recherche et la pratique corporel doivent aller dans le sens d’un perpétuel rééquilibrage interne.

 dans Non classé

sabrio @ 13:34
Enregistré dans Non classé
Analyse des titres chinois des 8 exercices

Posté le Vendredi 27 avril 2007

1. Régulariser le sanjio (triple réchauffeur) : le méridien du triple réchauffeur est lié aux trois régions (ou foyers) : au dessus du diaphragme, entre le diaphragme et le nombril, entre le nombril et le pubis. Les rôles respectifs de ces trois régions sont : la respiration, la digestion, l’élimination. Le Sanjiao va de l’annulaire à la tête et rejoint le méridien de la vésicule biliaire. Le fait d’étirer et de baisser les bras active et régularise le Qi dans le sanjiao.

2. La position assise du tireur à l’arc active la partie basse du corps (région coxo- fémorale) et renforce le Qi des reins. Le geste d’ouverture en abaissant le corps facilite la circulation du bas vers le haut.

3. Lever le bras traite la rate et l’estomac : Le méridien de l’estomac (yang) est lié au méridien de la rate (yin). Le méridien de l’estomac commence à l’aile du nez et se termine sur le deuxième orteil. Celui de la rate commence au gros orteil et finit sous la langue. Le mouvement de montée des bras en poussant sur les jambes active la circulation dans la rate, l’estomac, et le foie.

4. Les « cinq fatigues » font allusion aux maladies des cinq organes internes yin :
le coeur, le foie, la rate, les poumons et les reins.
Les « sept malaises » sont liés aux sept émotions : la colère, la joie, la tristesse, la peur, l’obsession, l’inquiétude, l’effroi. Selon la médecine chinoise, l’exagération ou l’inhibition des émotions est nuisible aux cinq organes et engendrent des maladies.
La colère nuit au foie, la joie nuit au coeur, la tristesse au poumon, la peur au rein, l’obsession à la rate.
Les émotions font stagner l’énergie en haut. Le mouvement du bas vers le haut permet de régulariser le Qi qui stagne en haut. Tournez la tête vers l’arrière décontracte la région cervicale.

5. Le feu (excès du coeur) dans le foyer médian et au plexus peut avoir comme origine une mauvaise alimentation, la respiration d’un air vicié ou le manque de sommeil. Le feu est lié au coeur. Le métal est lié aux poumons. Dans la théorie des 5 éléments, le métal absorbe la chaleur du feu. En remuant et ouvrant la cage thoracique avec les bras (méridiens du poumons), on active les poumons, on éteint le feu du coeur.

6. En s’élevant sur les pieds, on active les 6 méridiens des pieds. Cela régularise la circulation du qi du bas vers le haut. En déployant le dos, on facilite la circulation haute. La circulation générale s’active.

7. Faire le geste élastique du coups de poings est semblable dans les fonctions internes à la deuxième pièce. « Les yeux de feu » désigne la concentration de l’esprit.
La vigilance coordonnée à la force musculaire et au souffle vital crée le jing (puissance interne).

8. Les reins sont la résidence de l’essence originelle (yuan jing), qui est la source du
souffle originel (yuan qi). Lorsque les reins sont sains et forts, le jing (essence vitale) est retenu et renforcé. En pliant le dos vers le sol, on masse les reins en étirant le dos. En agrippant les pieds on touche les orteils ou le point yongquan (source bouillonnante) du méridien des reins situé sur la plante du pied.le sports

sabrio @ 13:27
Enregistré dans Non classé

Posté le Vendredi 27 avril 2007

Petite théorie du bien-être à la chinoise

Suivant la vision chinoise de l’homme, être en bonne santé signifie une bonne circulation du Qi (souffle vitale) à travers tout le corps. Les Chinois ont créé des exercices corporels pour activer et rééquilibrer le Qi. Il existe plusieurs types d’exercices en Qi Gong :
1. Pour calmer l’esprit : méditation sur soi (allongé, assis, debout)
2. Pour détendre le corps : mouvement ondulatoire, mouvement lent
3. Pour agrandir et activer, assouplir le corps : étirement global en continuité.

La circulation du Qi est meilleure lorsque l’esprit est calme et concentré avec un corps détendu et délié.
Le Ba Duan Jin fait partie de la troisième catégorie : étirement global du corps pour activer et réguler  les fonctions internes (circulation des fluides et de l’énergie).
Pour mieux comprendre le nom de chaque exercice, il faut voir le corps humain avec un réseau interne (invisible) qui nourrit les organes et les entrailles.
L’exercice active et étire de manière à ouvrir et détendre le corps pour faciliter cette circulation.vb

sabrio @ 13:17
Enregistré dans Non classé
Bonjour tout le monde !

Posté le Vendredi 27 avril 2007

Bienvenue sur Unblog.fr. Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.
Des questions ? Visitez les forums d’aide !

sabrio @ 12:12
Enregistré dans Non classé